La vie pas si rose du saumon fumé

Le saumon fumé est aujourd’hui un incontournable des tables de fêtes. Les Français en sont même les premiers consommateurs au monde. Ce mets de luxe, qui s’est démocratisé grâce à l’aquaculture, se vend dans les boutiques fines comme dans les grandes surfaces : en fonction de la manière dont il est produit, son prix varie en effet du simple au triple. Mais de quelle façon est-il produit ? L’on dit que derrière ce mets de choix, se cache un animal qui n’est pas à la fête élevé dans d’énormes fermes aquacoles norvégiennes. Il serait même ultra-toxique pour l’homme comme pour l’environnement. Cette enquête signée Sophie Scala remonte la filière.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *